Le miracle n’est pas dans les mains du guérisseur qui a mis en place le processus de guérison.

Le miracle, c’est quand le malade décide, contre toute rationalité, d’abandonner ses croyances et ses craintes pour se tourner vers un guérisseur, qui utilise seulement ses mains pour soigner.

Les guérisseurs savent qu’il n’y a rien de miraculeux dans le fait de laisser la nature se réparer toute seule.

Mais la nature verse une larme de joie lorsque le malade décide d’accepter ça.

Ainsi, ce n’est jamais le guérisseur qui sauve le malade, mais le malade qui se sauve lui-même.

Stéphane Lamur    

D'autres articles qui pourraient bien t'intéresser: